Une expérience à ne pas manquer si vous résidez à Istanbul, les vacances aux sports d’hiver en Turquie et notamment à Uludağ, LA station préférée des Stambouliotes! Située à moins de 3 heures d’Istanbul, en surplomb de Bursa, au bord de la mer de Marmara, vous allez revivre les scènes cultes des Bronzés font du ski… si, si, je vous jure… Retour dans les Alpes des années ’80 à la sauce kebap!

Nous avons donc testé une semaine en famille et avec quelques copains, à l’hôtel Beceren au pied des pistes, en pension complète. Nous avons a-do-ré !

(découvrez aussi mon article sur Kartalkaya, une autre station prisée des turcs).

Les 9 raisons qui nous ont fait kiffer le ski en Turquie :


1- Se prendre pour le Jean-Claude Killi d’Uludağ!

Très vite, vous vous apercevrez qu’avec votre niveau 1ère étoile obtenu à La Plagne dans votre jeunesse, vous êtes certainement l’un des skieurs les plus chevronnés de la station! Le ski reste une activité réservée aux Turcs les plus aisés et les plus branchés. Par ailleurs, comme ils ont nettement moins de congés payés ou de vacances scolaires, il leur est plus difficile de venir skier à la semaine. On essaye donc de rester humble et de ne pas trop se moquer… mais vraiment le spectacle peut être très drôle 😉


2- Avoir la station rien que pour soi, ou presque…

Si la station est envahie les week-end, en semaine vous serez quasiment tous seuls. Vous n’aurez donc aucune attente pour les remontées mécaniques, les pistes s’offrent à vous, et si vous êtes venus pendant les vacances scolaires (si vos enfants sont à l’école française d’Istanbul), il est fort probable que vous croisiez d’autres français!

D’ailleurs, vous repérerez facilement les français. Ils sont tous habillés en Quechua de chez Décathlon 😉


3- Prendre des cours à la carte

En Turquie, les cours sont généralement individuels, à l’heure ou à la journée. Il est beaucoup plus rare de voir des cours en groupe à la semaine. En revanche, si vous venez à plusieurs familles, il est tout à fait possible d’organiser des cours collectifs pour votre petit groupe. Vos enfants pourront obtenir une médaille qui viendra récompenser leurs efforts. Mais oubliez les piou-piou, flocon, et autres étoiles de l’Ecole du Ski Français…


4- Profiter d’un paysage encore préservé

Panorama depuis station ski Uludag sur Bursa et la Mer de Marmara Turquie

Panorama sur Bursa et la Mer de Marmara

Si le nombre de remontées mécaniques et de pistes est plus limité que dans les grandes stations alpines, l’étendue du domaine est en revanche tout à fait honorable. Vous avez donc un paysage naturel qui est préservé de ces guirlandes de télésièges zigzaguant dans des forêts de pylônes…

A Uludag, vous aurez en plus une vue extraordinaire sur la Mer de Marmara et par temps clair, la ville d’Istanbul qui se dessine au loin!


5- Se faire griller une socuk au sommet des pistes…

On oublierait presque que l’on se trouve en Turquie et non pas dans les Alpes. Si ce n’est que lorsque vous vous arrêtez dans un restaurant d’altitude, c’est au son de la techno turque que l’on vous proposera un petit çay  (thé noir) et un sandwich à la socuk (saucisse de boeuf fermentée, légèrement épicée). Tant pis pour la tartiflette et son petit verre de vin blanc… 


6- Se laisser bichonner…

Dans la station, vous ne trouverez que des hôtels, et pas de résidences. Donc pas la peine de vous poser la question, ici vous n’aurez pas besoin de faire le ménage, les courses, préparer les repas, … non! Vous êtes forcement en pension complète à l’hôtel, dont la nourriture est généralement bonne et variée.

Et si vous louez votre matériel, le personnel de la boutique vous aide à attacher et détacher vos chaussures de ski!  Et ça, c’est vraiment le pied! (ha ha ha)


7- Redécouvrir des remontées mécaniques collector!

Vous vous souvenez de ces vieux télésièges en bois? de ces tire-fesses en forme de pioche? vous vous demandiez ce qu’ils étaient devenus? Et bien ils sont ici!!! Pas toujours très confortables, mais tellement vintage 😉

Étonnement, vous trouverez aussi du matériel dernier cri avec des télésièges à bulle pour vous protéger du froid.

Attention en revanche car certains télésièges appartiennent à des hôtels, et ne sont donc accessibles qu’aux résidents de l’hôtel. Mais si vous vous trompez, ne vous inquiétez pas, ils sauront être indulgents… on les repère généralement car ceux-ci sont sonorisés (en bois, mais… avec la musique!)

Vous pourrez également apercevoir des télésièges abandonnés, peut-être suite à la fermeture de l’hôtel qui en était propriétaire. Ce qui donne des choses assez surprenantes…


8- Slalomer entre dameuses et moto-neige!

L’avantage c’est que l’on n’est pas embêté la nuit avec le bruit des dameuses qui s’activent pour que les pistes soient prêtes le lendemain… non, ici on dame la journée! sans pour autant que l’on vous interdise l’accès aux pistes! Soyez donc vigilants lorsque vous croisez les dameuses! Mais c’est rigolo de skier juste après leur passage. La qualité de la neige est au top!

Ce qui est moins drôle, ce sont les gendarmes en moto-neige qui foncent un peu partout sans trop qu’on sache pourquoi, en dégageant une bonne vieille odeur de gazoil (Ah, l’air pur de la montagne!). Véridique, on en a vu un faire 50m avec sa moto-neige juste pour aller au restaurant chercher son petit çay!


9- Des prix nettement plus abordables que dans les Alpes!

C’est certain, les forfaits et location de matériel sont bien moins chers qu’en France, en même temps ça se justifie par des installations et équipements plus rustiques. Pour donner un ordre d’idée, la semaine pour 4 revient à environ 7000 TL tout compris (hôtel pension complète + location de matériel).


10- Seul petit bémol, attention bobo!

Je vous recommande vivement d’équiper vos enfants (et vous-même) d’un casque! En France c’est devenu quasi-systématique mais pas en Turquie. Ceci dit, vous pourrez en louer sur place. C’est important, car vous constaterez surtout en bas des pistes que c’est le chaos! Particulièrement les week-end.

Si les Turcs sont en moyenne débutants en ski, cela ne les empêche pas au bout d’une heure d’apprentissage hasardeux au pied de la station, de s’embarquer sur les télésièges pour s’attaquer aux pistes les plus pentues! Vous devrez donc éviter de vous télescoper avec ces nuées de champions du chasse-neige, qui eux n’auront absolument pas peur…

Leur comportement sur les télésièges est également assez surprenant. Par exemple, on a vu des skieurs monter sur les télésièges sans baisser la barre de sécurité! D’autres qui tentaient de monter à 3 sur un télésiège 2 personnes! D’autres encore qui doublent tout le monde en essayant de grimper sur le télésiège au moment où il décolle…

Par ailleurs, les équipements de protection sont assez sommaires. Les arbres et les pylônes ne sont pas toujours protégés de matelas de sécurité.

Les pistes sont rarement signalisées, vous ne savez pas si vous vous vous engagez sur une piste verte, bleue, rouge ou noire… même si globalement, il n’y a pas de grosses difficultés sur les pistes d’Uludag.

Et ne comptez pas voir de panneaux annonçant de ralentir en bas des pistes ou au croisements avec d’autres pistes ou avec les téléskis… on évitera donc de laisser les enfants faire de la luge même au pied des pistes! On a vu des personnes utiliser des plateaux de cantine pour faire de la luge au beau milieu de pistes de ski…

Mais tout ça je le répète, c’est surtout le week-end. En semaine, c’est nettement plus relax! Alors si vous le pouvez, réservez votre semaine du dimanche après-midi au samedi matin!

Conclusion

Et pour finir, juste un mot essentiel mais trompeur de vocabulaire : ski en turc se dit kayak, donc inutile de ramener vos pagayes à Uludag en plein hiver!!! 😉

Retrouvez également mon article sur la 2ème station préférée des Stambouliotes – Kartalkaya –  et faites votre choix pour les prochaines vacances d’hiver!

N’hésitez pas à commenter cet article et partagez vos impressions sur votre expérience du ski en Turquie!